Search on ARTCOVER...
 
  
November 30,2020
WELCOME
sur ARTCOVER.com le portail d'information du marché de l'art, en consultation totalement gratuite.

Pour vos achats et cadeaux culturels visitez notre boutique, partenaire de
boutiquesdemusees.fr


ARTEUM peut aussi réaliser votre site personnel. >>
ARTCOVER'S WEBSITES

ARTCOVER'S LINKS
 
In brief
Main basse en série sur des œuvres d’art
Tandis que le couple aux 271 Picasso a été mis en examen, la presse révèle des vols en province.
<B>Main basse en série sur des œuvres d’art</B> Chaque jour en France, il se commet en moyenne quatre vols d’œuvres d’art, dans la quasi-indifférence générale. Quand les grands musées en sont victimes, ils font grand bruit. Peu d’affaires sont aussi retentissantes que la réapparition d’un trésor d’œuvres de Picasso dans les mains d’un électricien ayant travaillé pour lui : Pierre Le Guennec, dont Libération avait annoncé l’interpellation l’an dernier, a été mis en examen avec son épouse il y a un mois pour «recel», délit qui n’est pas prescrit. Cette nouvelle étape était logique depuis que Claudia Andrieu, juriste de la succession Picasso, avait apporté de nouveaux éléments à la justice.

Secret.
Plutôt hésitants au début, les enquêteurs ont relevé des contradictions et des omissions dans le récit du couple, qui affirme que ces 271 œuvres lui ont été données. D’autre part, des pièces placées à Drouot ont été saisies, provenant de la famille du chauffeur de Picasso, Maurice Bresnu, dit «Nounours», qui est apparentée aux Le Guennec.

Encore plus mystérieux sont deux autres cas que vient de révéler la presse régionale. Après El País,la Provence annonce une «première» : le vol d’une expo entière, celle que présentait le Catalan Joan Fontcuberta à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. Le larcin s’est déroulé il y a neuf mois, mais l’artiste catalan a décidé de briser le secret, l’enquête n’ayant rien donné. Depuis trente ans, il construit des mises en scène photographiques au service de la fiction, d’un récit littéraire ou d’une légende, comme sa célèbre Fauna Secreta, fantastique bestiaire. En l’occurrence, Fontcuberta avait accroché dans le Gard sa série Miracles & Co, dans laquelle il imagine une suite assez drôle de faits («l’invisibilité», «l’ubiquité» ou «la polarisation instantanée»). Quatre jours avant le vernissage, dans la nuit du 25 au 26 septembre, les 35 épreuves originales ont disparu de la salle. Seul est resté un grand format que les malfaiteurs n’ont pu emporter. Le préjudice est estimé à 140 000 euros.

Joan Fontcuberta, qui parle de «choc», a rompu le silence que lui avait demandé de garder le directeur, François de Banes Gardonne (celui-ci a préféré ne pas s’exprimer), par souci, selon l’artiste, «de ne pas dégrader l’image de la Chartreuse». Le photographe a mal pris de se voir proposer 35 000 euros d’indemnité, l’assureur ayant, selon la Provence, refusé de couvrir le sinistre en raison «des manquements en matière de sécurité». Il n’y aurait pas eu trace d’effraction, et la salle capitulaire qui accueillait l’exposition n’aurait pas été dotée de système d’alarme. Rappelons au passage que les dispositifs du musée d’Art moderne de la Ville de Paris, du musée de Nice ou du musée Picasso ont été aussi mis en cause après d’autres vols spectaculaires.

Réception.
Négligence aussi à Pau, où la municipalité a constaté la disparition, dans une bâtisse qu’elle loue pour des événements, de six tableaux prêtés par le musée des beaux-arts. Disparus de la villa Basil’s, qu’ils décoraient depuis vingt ans, le 17 mai à l’issue d’une petite réception. Là encore, apparemment, sans protection adéquate. Des peintures du XIXe ou début du XXe siècle, mais aussi une nature morte aux crustacés de la grande période napolitaine du XVIIe siècle, signée Nicola Maria Recco. Là encore, c’est la presse régionale, dont Sud Ouest, qui a attiré l’attention. Le musée est venu récupérer les autres biens en sa possession. Pendant ce temps, le ministre de la Culture et le ministre de l’Intérieur n’ont pas un mot pour reprendre la lutte contre ce fléau et renforcer les moyens de leurs services.

Vincent Noce - Libération du 13 juin 2011
Vente des biens de Georges 1er
Helmut Newton
Prix record pour un tableau de Churchill
Succès pour l'art russe à Londres
Botero
Polémique : le Louvre à Abu Dhabi
Néfertiti
François Pinault et Venise suite...
Les 30 ans du Centre Pompidou
Préemption pour la première photographie connue
Kooning et Warhol
Enchères insolites et records
Réouverture du Musée Fabre
La cravate de Louis XVI
Oeufs de Fabergé
Costumes et accessoires à Drouot
Sésostris III, pas si pharaonique
Succès pour la vente Filipacchi
Record pour Picasso
Vermeer (1632-1675)
Peinture moderne et contemporaine au zénith
Records et divers
Bacon à prix record
Picasso et Van Gogh
Collection Pinault
Records à New York
Vente Vérité
Cézanne, Modigliani, Matisse, Klimt
Enchères à New York
Marché de l'art 2006
Vente Bruni Tedeschi
Sculpture en bronze et Hodler
Succès pour les ventes à Londres
Imbroglio autour du "pouce"
Ventes à New York : Gauguin, Picasso, Matisse
Art : secousses à New York
EBay rattrapé par les arnaques
Une étude de Seurat refait surface
Record pour la Magna Carta
La Chine n°3 du marché de l'art
Projets pour le marché de l'art
Les pistes pour relancer le marché de l'art
Nouveau record pour Monet
Bacon, Freud, Giacometti
Encore des records pour l'art contemporain
Héritage : la salade César
Marché de l'art
Enchères à New York
Une table peut en cacher une autre
Blanchiment, recel et statue grecque
Chine art discount
Bilan contrasté pour 2008
Disparition de Dina Vierny
Sesostris III
Enchères pour l’amour de l’art
Vente YSL-Bergé
Le marché de l'art entre enfer et purgatoire
Le Musée Picasso en rétention
La législation française doit revoir sa copie
Marché de l'art, vers un flou...artistique
Drouot, serré aux cols
Oeuvres d'Arp
Rembrandt
Record pour Riopelle à Toronto
Record pour Liu Xiaodong
La boutique de la Réunion des musées nationaux
Magritte
Record pour Bacon
Succès pour Jules Verne et records pour l'art précolombien
France : record mondial pour un flacon à parfum
Démission dans le milieu des enchères
Réflexions sur le marché de l'art
Changement de direction au Met
Nouveau scandale à Drouot
Record pour l'orfèvrerie d'Ausbourg
Louise Bourgeois a régné
Le CVV débouté contre eBay
Un expert en antiquités au tribunal
1,5 million d'euros pour un dessus de table
Le marché de l'art contemporain au Sénat
Ventes à New York
Chasse aux faussaires
Ventes d'art contemporain à New York
Record pour des clichés de Richard Avedon
La succession Picasso sous tension
Les enchères à l'index
L’affaire Picasso a de beaux jours devant elle
Enchères 2010 en France
Une loi sur les ventes aux enchères
Un expert en antiquités condamné
Record pour une oeuvre d'art asiatique en France
La Chine en tête du tableau
Nouveau record pour une sculpture de Paul Gauguin
L’art italien au temps des convoitises
Main basse en série sur des œuvres d’art
L’hôtel de la Marine rebondit au Carrousel
Nouvelles règles pour les ventes aux enchères
Lucian Freud, chairs et âme
Un Conseil pour discipliner les ventes aux enchères
2011, année record pour le marché de l'art
Le droit de suite, une rente fondamentale
Les Beltracchi, faux amis de l’art
Grande arnaque et petits maîtres sur eBay
Christie’s s’échine
Art : les foires d’empoigne
Napoléon fait toujours fantasmer
L’avenir de l’hôtel de la marine scellé
Marché de l’art, enchères et en hausse
05-22-2014 : Les collections de Peggy Guggenheim
04-23-2019 : Incendie de Notre Dame : une catastrophe annoncée?
  
Site map | Contact us | Partnership | Policies Copyright ©2002-2011 Artcover