Search on ARTCOVER...
 
  
December 14,2019
WELCOME
sur ARTCOVER.com le portail d'information du marché de l'art, en consultation totalement gratuite.

Pour vos achats et cadeaux culturels visitez notre boutique, partenaire de
boutiquesdemusees.fr


ARTEUM peut aussi réaliser votre site personnel. >>
ARTCOVER'S WEBSITES

ARTCOVER'S LINKS
 
In brief
Nouveau scandale à Drouot
Impliqué dans une affaire de blanchiment, le président de la société d’enchères a proposé sa démission.
<B>Nouveau scandale à Drouot</B> Le conseil d’administration de Drouot Enchères a été convoqué en urgence au début de cette semaine pour examiner la situation de son président, Claude Aguttes, après sa suspension temporaire d’activité par l’autorité de régulation. Le commissaire-priseur avait annoncé jeudi à Libération.fr qu’il remettait son mandat entre les mains du conseil, après avoir été interdit de vente deux mois pour avoir contrevenu aux dispositions contre le blanchiment.

Piste. Tout part de la vente d’un paysage du XIXe siècle, le Vacher. Adjugé à Drouot pour 37 000 euros le 31 octobre 2007, il avait été attribué par un expert spécialisé dans la vente de peintures russes, Dan Coissard, à Yvan Chichkine. Cet artiste académique de Saint-Pétersbourg a suivi le mouvement des Ambulants, qui sillonnaient la campagne pour représenter le peuple et exposer leurs tableaux dans les villages.

L’acheteuse a eu des doutes sur son authenticité. Elle a engagé une procédure devant le tribunal de Nanterre, qui ne l’a pas suivie. Mais elle avait aussi saisi le conseil des ventes, qui s’est trouvé engagé sur une autre piste. Le procureur n’a en effet pas réussi à établir la provenance du tableau. Première surprise, il avait été mis en vente par une société au Luxembourg, Art Limited, dont le «représentant» n’est autre qu’un collaborateur du cabinet Coissard, Frédéric Thut. L’expert a cependant démenti que ce tableau lui appartenait, ce qui n’aurait pas été très déontologique. Il provenait «d’un tiers, qui souhaitait l’anonymat, pratique courante», souligne-t-il. Mais qui ? L’enquête «n’a pas permis de l’établir avec certitude», note le rapport déposé devant le conseil.

L’enquêteur a eu la surprise de trouver une succession d’intermédiaires dans des destinations exotiques : une Mme Badakian, puis une société Barko, au Liechtenstein, «dont l’identité fut par la suite démentie», pour finir par «un certain M. Badian, homme d’affaires autrichien résidant aux Barbades». Avec pour corollaire le soupçon d’une autre «pratique courante» du marché, qui a plus d’une ficelle à son arc : vous déposez un tableau à Paris… et encaissez au Luxembourg, voilà un transfert propret !

La consternation régnait vendredi à l’hôtel des ventes parisien, où Aguttes est très apprécié pour son charisme. Certains estimaient sa démission inévitable, après un «manquement grave à ses obligations», selon les termes de la suspension. Lui-même trouve le jugement sévère, même s’il reconnaît qu’il aurait dû mieux s’assurer de l’identité du vendeur. D’autres parlent de «simple faux pas», jugeant qu’il est «la victime collatérale d’une manœuvre dont il n’est manifestement pas responsable».

Avertissement. Très mobilisé contre le blanchiment, dans un milieu d’antiquaires et de marchands où «l’optimisation fiscale» sur un marché planétaire est le sport le plus répandu, le conseil entend ainsi lancer un avertissement global à la profession. Ses moyens sont cependant limités et ses sanctions, symboliques. Il n’a aucune autorité sur les experts, qui échappent à toute réglementation. Or, pouvant cumuler leur statut avec celui de marchand, ils sont les principaux apporteurs d’affaires des commissaires-priseurs.

Profession en roue libre, trafics d’objets volés (l’instruction est toujours en cours à Drouot), jugements erratiques légitimant la vente d’objets contrefaits, soupçons de «blanchiment», le marché de l’art est de nouveau dans la tourmente. Après avoir promis de remettre de l’ordre, le gouvernement Sarkozy a fait tout le contraire, laissant les scandales éclabousser la place parisienne.

Vincent Noce
Libération du 20 juillet 2012
Vente des biens de Georges 1er
Helmut Newton
Prix record pour un tableau de Churchill
Succès pour l'art russe à Londres
Botero
Polémique : le Louvre à Abu Dhabi
Néfertiti
François Pinault et Venise suite...
Les 30 ans du Centre Pompidou
Préemption pour la première photographie connue
Kooning et Warhol
Enchères insolites et records
Réouverture du Musée Fabre
La cravate de Louis XVI
Oeufs de Fabergé
Costumes et accessoires à Drouot
Sésostris III, pas si pharaonique
Succès pour la vente Filipacchi
Record pour Picasso
Vermeer (1632-1675)
Peinture moderne et contemporaine au zénith
Records et divers
Bacon à prix record
Picasso et Van Gogh
Collection Pinault
Records à New York
Vente Vérité
Cézanne, Modigliani, Matisse, Klimt
Enchères à New York
Marché de l'art 2006
Vente Bruni Tedeschi
Sculpture en bronze et Hodler
Succès pour les ventes à Londres
Imbroglio autour du "pouce"
Ventes à New York : Gauguin, Picasso, Matisse
Art : secousses à New York
EBay rattrapé par les arnaques
Une étude de Seurat refait surface
Record pour la Magna Carta
La Chine n°3 du marché de l'art
Projets pour le marché de l'art
Les pistes pour relancer le marché de l'art
Nouveau record pour Monet
Bacon, Freud, Giacometti
Encore des records pour l'art contemporain
Héritage : la salade César
Marché de l'art
Enchères à New York
Une table peut en cacher une autre
Blanchiment, recel et statue grecque
Chine art discount
Bilan contrasté pour 2008
Disparition de Dina Vierny
Sesostris III
Enchères pour l’amour de l’art
Vente YSL-Bergé
Le marché de l'art entre enfer et purgatoire
Le Musée Picasso en rétention
La législation française doit revoir sa copie
Marché de l'art, vers un flou...artistique
Drouot, serré aux cols
Oeuvres d'Arp
Rembrandt
Record pour Riopelle à Toronto
Record pour Liu Xiaodong
La boutique de la Réunion des musées nationaux
Magritte
Record pour Bacon
Succès pour Jules Verne et records pour l'art précolombien
France : record mondial pour un flacon à parfum
Démission dans le milieu des enchères
Réflexions sur le marché de l'art
Changement de direction au Met
Nouveau scandale à Drouot
Record pour l'orfèvrerie d'Ausbourg
Louise Bourgeois a régné
Le CVV débouté contre eBay
Un expert en antiquités au tribunal
1,5 million d'euros pour un dessus de table
Le marché de l'art contemporain au Sénat
Ventes à New York
Chasse aux faussaires
Ventes d'art contemporain à New York
Record pour des clichés de Richard Avedon
La succession Picasso sous tension
Les enchères à l'index
L’affaire Picasso a de beaux jours devant elle
Enchères 2010 en France
Une loi sur les ventes aux enchères
Un expert en antiquités condamné
Record pour une oeuvre d'art asiatique en France
La Chine en tête du tableau
Nouveau record pour une sculpture de Paul Gauguin
L’art italien au temps des convoitises
Main basse en série sur des œuvres d’art
L’hôtel de la Marine rebondit au Carrousel
Nouvelles règles pour les ventes aux enchères
Lucian Freud, chairs et âme
Un Conseil pour discipliner les ventes aux enchères
2011, année record pour le marché de l'art
Le droit de suite, une rente fondamentale
Les Beltracchi, faux amis de l’art
Grande arnaque et petits maîtres sur eBay
Christie’s s’échine
Art : les foires d’empoigne
Napoléon fait toujours fantasmer
L’avenir de l’hôtel de la marine scellé
Marché de l’art, enchères et en hausse
05-22-2014 : Les collections de Peggy Guggenheim
04-23-2019 : Incendie de Notre Dame : une catastrophe annoncée?
  
Site map | Contact us | Partnership | Policies Copyright ©2002-2011 Artcover