Rechercher sur ARTCOVER...
 
  
Lundi 21 Septembre 2020
BIENVENUE
sur ARTCOVER.com le portail d'information du marché de l'art, en consultation totalement gratuite.

Pour vos achats et cadeaux culturels visitez notre boutique, partenaire de
boutiquesdemusees.fr


ARTEUM peut aussi réaliser votre site personnel. >>
LES SITES ARTCOVER

LES LIENS ARTCOVER
 
En bref
L’art italien au temps des convoitises
A Venise, un colloque a notamment évalué l’impact des pillages d’œuvres en Europe.
<B>L’art italien au temps des convoitises</B> La Transfiguration, ultime chef-d’œuvre de Raphaël, le Laocoon, l’Agneau mystique de Van Eyck, les cycles de la Passion peints par Rubens ou Rembrandt. Il fut une époque bénie où ces œuvres, venues de Rome, des Flandres ou de Munich, étaient réunies au Louvre, par la grâce des expéditions napoléoniennes. Cet épisode a ressurgi la semaine dernière à Venise, le temps d’un colloque de l’Institut national du patrimoine avec l’Académie des sciences, des lettres et des beaux-arts.

Plusieurs spécialistes des deux pays se sont interrogés sur les délicates relations que les grands musées entretiennent avec le pillage. Dans une ville comme Venise, c’était une gageure. Mais les intervenants ont su user d’un brin d’ironie. Françoise Mardrus, du Louvre, a parlé de «rapatriements» pour évoquer les expéditions de Milan ou Berlin, faisant soulever les sourcils de son voisin, le professeur Gennaro Toscano. Ces spoliations qui ne portaient pas leur nom se fondaient sur un discours né dès la Révolution, promettant le sauvetage des trésors de l’humanité, seule la France étant à même de les rendre à l’admiration des peuples. En 1798, une grande Fête de la Liberté salua l’arrivée triomphale des chevaux de Saint-Marc au Champ de Mars.

Les départs des œuvres étaient négociés en dons, éventuellement dans les traités signés avec les principautés vaincues. Placé à la tête du Louvre de retour d’Egypte, Vivant Denon en fit une politique systématique, au point que pour Françoise Mardrus, ces prises «prenaient une importance plus grande que les victoires sur les champs de bataille». Rebaptisé musée Napoléon, le Louvre accueillit 5 000 chefs-d’œuvre. Le «rapatriement» aurait pu connaître une fin plus glorieuse si l’empereur avait respecté l’armistice de 1814, qui acceptait le maintien des œuvres exposées, seules celles en réserve étant restituées. Vivant Denon se dépêcha d’accrocher tout ce qu’il pouvait. Mais l’Histoire en voulut autrement. Un an plus tard, la France défaite fut forcée de rendre les 5 000 œuvres - sauf quelques échanges, comme les Noces de Cana tirées du couvent vénitien pour lequel Véronèse les avait peintes.

En fait, les historiens italiens ont eux-mêmes souligné que les Français avaient contribué à populariser en Europe la préservation du patrimoine et la naissance de musées. Ilaria Sgarbozza, de l’université de Pise, a ainsi évoqué l’ouverture à Rome des musées du Capitole et du Vatican. Installé sur le trône d’Espagne, le frère de Napoléon a encouragé la création du Prado. Le sujet n’est plus tabou : ayant longtemps dirigé le département gréco-romain du Louvre, Alain Pasquier a reconnu que l’historique du nombre d’œuvres pouvait être assez obscur. Dans un discours pétri d’indulgence pour les forbanteries du passé, il a appelé à jeter un regard pacifié sur une tradition remontant à l’Antiquité, qui n’est aujourd’hui plus de mise.

Vincent Noce - Libération du 20 mai 2011
Vente des biens de Georges 1er
Helmut Newton
Prix record pour un tableau de Churchill
Succès pour l'art russe à Londres
Botero
Polémique : le Louvre à Abu Dhabi
Néfertiti
François Pinault et Venise suite...
Les 30 ans du Centre Pompidou
Préemption pour la première photographie connue
Kooning et Warhol
Enchères insolites et records
Réouverture du Musée Fabre
La cravate de Louis XVI
Oeufs de Fabergé
Costumes et accessoires à Drouot
Sésostris III, pas si pharaonique
Succès pour la vente Filipacchi
Record pour Picasso
Vermeer (1632-1675)
Peinture moderne et contemporaine au zénith
Records et divers
Bacon à prix record
Picasso et Van Gogh
Collection Pinault
Records à New York
Vente Vérité
Cézanne, Modigliani, Matisse, Klimt
Enchères à New York
Marché de l'art 2006
Vente Bruni Tedeschi
Sculpture en bronze et Hodler
Succès pour les ventes à Londres
Imbroglio autour du "pouce"
Ventes à New York : Gauguin, Picasso, Matisse
Art : secousses à New York
EBay rattrapé par les arnaques
Une étude de Seurat refait surface
Record pour la Magna Carta
La Chine n°3 du marché de l'art
Projets pour le marché de l'art
Les pistes pour relancer le marché de l'art
Nouveau record pour Monet
Bacon, Freud, Giacometti
Encore des records pour l'art contemporain
Héritage : la salade César
Marché de l'art
Enchères à New York
Une table peut en cacher une autre
Blanchiment, recel et statue grecque
Chine art discount
Bilan contrasté pour 2008
Disparition de Dina Vierny
Sesostris III
Enchères pour l’amour de l’art
Vente YSL-Bergé
Le marché de l'art entre enfer et purgatoire
Le Musée Picasso en rétention
La législation française doit revoir sa copie
Marché de l'art, vers un flou...artistique
Drouot, serré aux cols
Oeuvres d'Arp
Rembrandt
Record pour Riopelle à Toronto
Record pour Liu Xiaodong
La boutique de la Réunion des musées nationaux
Magritte
Record pour Bacon
Succès pour Jules Verne et records pour l'art précolombien
France : record mondial pour un flacon à parfum
Démission dans le milieu des enchères
Réflexions sur le marché de l'art
Changement de direction au Met
Nouveau scandale à Drouot
Record pour l'orfèvrerie d'Ausbourg
Louise Bourgeois a régné
Le CVV débouté contre eBay
Un expert en antiquités au tribunal
1,5 million d'euros pour un dessus de table
Le marché de l'art contemporain au Sénat
Ventes à New York
Chasse aux faussaires
Ventes d'art contemporain à New York
Record pour des clichés de Richard Avedon
La succession Picasso sous tension
Les enchères à l'index
L’affaire Picasso a de beaux jours devant elle
Enchères 2010 en France
Une loi sur les ventes aux enchères
Un expert en antiquités condamné
Record pour une oeuvre d'art asiatique en France
La Chine en tête du tableau
Nouveau record pour une sculpture de Paul Gauguin
L’art italien au temps des convoitises
Main basse en série sur des œuvres d’art
L’hôtel de la Marine rebondit au Carrousel
Nouvelles règles pour les ventes aux enchères
Lucian Freud, chairs et âme
Un Conseil pour discipliner les ventes aux enchères
2011, année record pour le marché de l'art
Le droit de suite, une rente fondamentale
Les Beltracchi, faux amis de l’art
Grande arnaque et petits maîtres sur eBay
Christie’s s’échine
Art : les foires d’empoigne
Napoléon fait toujours fantasmer
L’avenir de l’hôtel de la marine scellé
Marché de l’art, enchères et en hausse
22/05/2014 : Les collections de Peggy Guggenheim
23/04/2019 : Incendie de Notre Dame : une catastrophe annoncée?
  
Plan du site | Contact | Partenariats | Infos légales Copyright ©2002-2011 Artcover