Rechercher sur ARTCOVER...
 
  
Dimanche 22 Octobre 2017
BIENVENUE
sur ARTCOVER.com le portail d'information du marché de l'art, en consultation totalement gratuite.

Pour vos achats et cadeaux culturels visitez notre boutique, partenaire de
boutiquesdemusees.fr


ARTEUM peut aussi réaliser votre site personnel. >>
LES SITES ARTCOVER

LES LIENS ARTCOVER
 
En bref
Les collections de Peggy Guggenheim
Jeudi 22 Mai 2014
devant la justice.
La riche amatrice d'art avait cédé les œuvres qu'elle possédait à une fondation américaine.
<B>Les collections de Peggy Guggenheim</B>  Inquiets de l'usage qui en a été fait, ses descendants ont saisi la justice.

La nouvelle a fait le tour de la presse américaine. Certains descendants mécontents de Peggy Guggenheim demandent au tribunal de Paris de révoquer sa donation à la Fondation new-yorkaise qui administre sa richissime collection d’art moderne dans son palais vénitien.
La cause a été plaidée mercredi 21 mai devant salle comble. Le jugement est annoncé pour le 2 juillet. Les juges auront bien besoin de ce délai pour décider si la loi américaine, française ou italienne s’applique en l’espèce. Au-delà de cette dispute technique, Mes William Bourdon et Bernard Edelman ont fait entendre la frustration de sept descendants de Peggy Guggenheim, décédée à 81 ans en 1979 en Italie où elle s’était retirée après guerre.

Riche héritière, amante de Beckett, épouse de Max Ernst, amie de Breton, Duchamp et Cocteau, elle a passé sa vie à défendre les artistes et collectionner Picasso, Miro, Magritte, Calder, mais aussi Pollock. Quelques années avant sa mort, elle a donné à la Fondation Guggenheim, créée par son oncle, sa collection ainsi que le Palazzo Venier dei Leoni, qui a accueilli 380 000 visiteurs l’année dernière au bord du Grand Canal.

UNE HISTOIRE DE LIBERTÉ... ET DE FAMILLE
Sandro Rumney, son petit-fils né à Venise, reproche à la Fondation de mélanger les 340 oeuvres qu’elle a données à d’autres apports, dont une collection d’art contemporain reçue en 2012 des époux Schulhof. «A la dernière Biennale, dit-il outré, j’ai constaté que sur le mur du palais avait été ajoutée une plaque dédiée aux Schulhof. Après des années d’avanies, cela a été vraiment la goutte d’eau qui a fait déborder le vase». Accusant la Fondation d’avoir «souillé» son héritage, Me Bourdon a demandé au tribunal de «faire revenir l’esprit de Peggy Guggenheim dans la maison dont elle a été chassée».

Evoquant un «chien en plastique» et une oeuvre contemporaine «ressemblant à un tas oublié par un ferrailleur», il lui reproche d’avoir cédé à «la tyrannie de l’art contemporain», mettant en cause «l’intégrité» de la collection par «dérive mercantile». Son confrère a plaidé que la collection en elle-même serait une «oeuvre de la pensée», ce qui lui ouvrirait la protection du droit d’auteur.

Pour la Fondation, qui dénonce «l’outrance» de ces attaques, Mes Pierre-Louis Dauzier, Christophe Perchet et Louis-Marie Pillebout ont contesté cette idée : «Peggy Guggenheim était selon ses propres mots une art addict. Sa collection est le fruit de son goût, de sa vie et de ses rencontres. Cela n’en fait pas un auteur. Barnes, Pinault ou Saatchi ne sont pas des auteurs». Soulignant que l’acte de donation ne comportait «aucune obligation dans la disposition de l’accrochage» ni aucune autre condition, faisant état du soutien d’une autre branche de la famille, ils ont reproché aux descendants mécontents de vouloir «dicter leur loi à des conservateurs et historiens de l’art».

Les défenseurs ont invoqué «l’autorité de la chose jugée» en rappelant que les mêmes avaient perdu un premier procès à Paris contre la Fondation il y a douze ans. Un accord avait alors été conclu qui devait les associer à la vie du musée vénitien. Mais selon les plaignants, il n'a pas été respecté. Ils ne seraient plus informés, ni même invités aux vernissages. Au-delà du procès, ils entendent rappeler la Fondation au respect dû à la donatrice et à sa famille.

Vincent Noce
In Liberation du 21 mai 2014
Vente des biens de Georges 1er
Helmut Newton
Prix record pour un tableau de Churchill
Succès pour l'art russe à Londres
Botero
Polémique : le Louvre à Abu Dhabi
Néfertiti
François Pinault et Venise suite...
Les 30 ans du Centre Pompidou
Préemption pour la première photographie connue
Kooning et Warhol
Enchères insolites et records
Réouverture du Musée Fabre
La cravate de Louis XVI
Oeufs de Fabergé
Costumes et accessoires à Drouot
Sésostris III, pas si pharaonique
Succès pour la vente Filipacchi
Record pour Picasso
Vermeer (1632-1675)
Peinture moderne et contemporaine au zénith
Records et divers
Bacon à prix record
Picasso et Van Gogh
Collection Pinault
Records à New York
Vente Vérité
Cézanne, Modigliani, Matisse, Klimt
Enchères à New York
Marché de l'art 2006
Vente Bruni Tedeschi
Sculpture en bronze et Hodler
Succès pour les ventes à Londres
Imbroglio autour du "pouce"
Ventes à New York : Gauguin, Picasso, Matisse
Art : secousses à New York
EBay rattrapé par les arnaques
Une étude de Seurat refait surface
Record pour la Magna Carta
La Chine n°3 du marché de l'art
Projets pour le marché de l'art
Les pistes pour relancer le marché de l'art
Nouveau record pour Monet
Bacon, Freud, Giacometti
Encore des records pour l'art contemporain
Héritage : la salade César
Marché de l'art
Enchères à New York
Une table peut en cacher une autre
Blanchiment, recel et statue grecque
Chine art discount
Bilan contrasté pour 2008
Disparition de Dina Vierny
Sesostris III
Enchères pour l’amour de l’art
Vente YSL-Bergé
Le marché de l'art entre enfer et purgatoire
Le Musée Picasso en rétention
La législation française doit revoir sa copie
Marché de l'art, vers un flou...artistique
Drouot, serré aux cols
Oeuvres d'Arp
Rembrandt
Record pour Riopelle à Toronto
Record pour Liu Xiaodong
La boutique de la Réunion des musées nationaux
Magritte
Record pour Bacon
Succès pour Jules Verne et records pour l'art précolombien
France : record mondial pour un flacon à parfum
Démission dans le milieu des enchères
Réflexions sur le marché de l'art
Changement de direction au Met
Nouveau scandale à Drouot
Record pour l'orfèvrerie d'Ausbourg
Louise Bourgeois a régné
Le CVV débouté contre eBay
Un expert en antiquités au tribunal
1,5 million d'euros pour un dessus de table
Le marché de l'art contemporain au Sénat
Ventes à New York
Chasse aux faussaires
Ventes d'art contemporain à New York
Record pour des clichés de Richard Avedon
La succession Picasso sous tension
Les enchères à l'index
L’affaire Picasso a de beaux jours devant elle
Enchères 2010 en France
Une loi sur les ventes aux enchères
Un expert en antiquités condamné
Record pour une oeuvre d'art asiatique en France
La Chine en tête du tableau
Nouveau record pour une sculpture de Paul Gauguin
L’art italien au temps des convoitises
Main basse en série sur des œuvres d’art
L’hôtel de la Marine rebondit au Carrousel
Nouvelles règles pour les ventes aux enchères
Lucian Freud, chairs et âme
Un Conseil pour discipliner les ventes aux enchères
2011, année record pour le marché de l'art
Le droit de suite, une rente fondamentale
Les Beltracchi, faux amis de l’art
Grande arnaque et petits maîtres sur eBay
Christie’s s’échine
Art : les foires d’empoigne
Napoléon fait toujours fantasmer
L’avenir de l’hôtel de la marine scellé
Marché de l’art, enchères et en hausse
22/05/2014 : Les collections de Peggy Guggenheim
  
Plan du site | Contact | Partenariats | Infos légales Copyright ©2002-2011 Artcover