Rechercher sur ARTCOVER...
 
  
Dimanche 27 Septembre 2020
BIENVENUE
sur ARTCOVER.com le portail d'information du marché de l'art, en consultation totalement gratuite.

Pour vos achats et cadeaux culturels visitez notre boutique, partenaire de
boutiquesdemusees.fr


ARTEUM peut aussi réaliser votre site personnel. >>
LES SITES ARTCOVER

LES LIENS ARTCOVER
 
En bref
Un expert en antiquités au tribunal
Le procès va faire du bruit sur le marché de l’art.
Renaud van Ruymbeke vient d’ordonner le renvoi en correctionnelle du principal expert en archéologie de la place, Chakib Elidrissi Slitine, et d’un antiquaire parisien, Michel Cohen, en compagnie d’un truand tunisien en fuite et d’un médecin niçois accusé d’escroquerie à l’égard du Crédit municipal de Paris (CMP).

Pillage, contrebande, blanchiment… La mise aux enchères en 2004 de 24 antiquités avait ouvert un feuilleton laissant imaginer tous les trafics possibles dans le domaine de l’art. Néanmoins, dans son ordonnance du 27 mai, le juge a laissé tomber un pan de l’enquête, ne retenant que l’escroquerie. Il dénonce ainsi une fraude destinée à retirer près de 3 millions d’euros d’emprunts, en gageant des pièces surévaluées selon lui avec la complicité de l’expert de la vente, Chakib Slitine.

«Naïveté». L’enquête est aussi remontée à des pillages en Italie. Des carabiniers du patrimoine sont venus travailler avec leurs collègues à Paris. Dans la foulée, ils ont annoncé le démantèlement d’un réseau de trafiquants dans les Pouilles. Cependant, le juge a estimé manquer d’éléments sur cette enquête, qui se poursuit sur place.

Présentant une «collection exceptionnelle» de famille du «Dr K», le catalogue avait vite jeté le trouble. Les enquêteurs ont établi qu’elle était en fait formée d’objets récemment achetés auprès d’antiquaires parisiens. Ils ont fini par démêler un réseau d’«hommes de main» se chamaillant sans cesse pour des commissions ou des dettes. Karim Aiachi, repris de justice réfugié en Tunisie, se faisant appeler Jean-Jacques Leroy, est tenu pour «la cheville ouvrière de l’opération», qu’il aurait montée pour le compte du fameux docteur, médecin légiste présenté par son défenseur, Me Bernard Ginez, comme la«victime de marchands véreux». A ses yeux,«s’il y a survalorisation, elle a été montée par les organisateurs de la vente au CMP». Au cœur du soupçon, un Dionysos en bronze estimé plus de 3 millions d’euros, adjugé 1,8 million. Et dénoncé désormais comme faux dans une procédure parallèle (Libération du 21 novembre 2008).

Le juge reproche à l’antiquaire Cohen d’avoir vendu certaines pièces et délivré des attestations. Pour son défenseur, cet octogénaire a tout au plus péché par «naïveté». «Il a donné un avis sur des objets qui lui étaient présentés. Il a pu se tromper, mais rien ne lui permettait d’imaginer une machination. Il n’est pas l’expert du Crédit municipal», poursuit-il, pointant le doigt vers Slitine. La Brigade financière a mis ce dernier en difficulté en découvrant deux chèques d’un montant total de 25 000 euros, dont les fonds proviennent du malfrat tunisien.

Le défenseur de l’expert, Me Matthieu Gibert, renvoie le compliment : «Slitine a fait confiance au certificat délivré par Cohen, dont on a appris depuis qu’il pouvait être corrompu.» Il évoque aussi des avis favorables à l’authenticité du bronze au vu de sa corrosion. «Comment présenter Slitine comme complice d’un médecin qu’il n’a jamais rencontré ?», poursuit Me Gibert, qui entend expliquer les 25 000 euros par d’autres expertises, délivrées plus tôt.

Estimation. Me Gibert assure qu’il revenait au commissaire-priseur, Me Marie-France Robert, de «fixer les prix de la vente». Celle-ci, au contraire, dit avoir protesté contre l’estimation«inhabituelle et très excessive»du Dionysos, affirmant que Slitine se serait opposé à un second avis. Rappelant qu’il a été renouvelé comme expert judiciaire près la cour d’appel, son avocat s’indigne : «Comment expliquer que, pour de telles sommes, Chakib Slitine aurait pu mettre en jeu trente ans de carrière à Drouot ?» Il reviendra au tribunal de débrouiller cet embrouillamini.

Vincent Noce - Libération du 21 juin 2010
Vente des biens de Georges 1er
Helmut Newton
Prix record pour un tableau de Churchill
Succès pour l'art russe à Londres
Botero
Polémique : le Louvre à Abu Dhabi
Néfertiti
François Pinault et Venise suite...
Les 30 ans du Centre Pompidou
Préemption pour la première photographie connue
Kooning et Warhol
Enchères insolites et records
Réouverture du Musée Fabre
La cravate de Louis XVI
Oeufs de Fabergé
Costumes et accessoires à Drouot
Sésostris III, pas si pharaonique
Succès pour la vente Filipacchi
Record pour Picasso
Vermeer (1632-1675)
Peinture moderne et contemporaine au zénith
Records et divers
Bacon à prix record
Picasso et Van Gogh
Collection Pinault
Records à New York
Vente Vérité
Cézanne, Modigliani, Matisse, Klimt
Enchères à New York
Marché de l'art 2006
Vente Bruni Tedeschi
Sculpture en bronze et Hodler
Succès pour les ventes à Londres
Imbroglio autour du "pouce"
Ventes à New York : Gauguin, Picasso, Matisse
Art : secousses à New York
EBay rattrapé par les arnaques
Une étude de Seurat refait surface
Record pour la Magna Carta
La Chine n°3 du marché de l'art
Projets pour le marché de l'art
Les pistes pour relancer le marché de l'art
Nouveau record pour Monet
Bacon, Freud, Giacometti
Encore des records pour l'art contemporain
Héritage : la salade César
Marché de l'art
Enchères à New York
Une table peut en cacher une autre
Blanchiment, recel et statue grecque
Chine art discount
Bilan contrasté pour 2008
Disparition de Dina Vierny
Sesostris III
Enchères pour l’amour de l’art
Vente YSL-Bergé
Le marché de l'art entre enfer et purgatoire
Le Musée Picasso en rétention
La législation française doit revoir sa copie
Marché de l'art, vers un flou...artistique
Drouot, serré aux cols
Oeuvres d'Arp
Rembrandt
Record pour Riopelle à Toronto
Record pour Liu Xiaodong
La boutique de la Réunion des musées nationaux
Magritte
Record pour Bacon
Succès pour Jules Verne et records pour l'art précolombien
France : record mondial pour un flacon à parfum
Démission dans le milieu des enchères
Réflexions sur le marché de l'art
Changement de direction au Met
Nouveau scandale à Drouot
Record pour l'orfèvrerie d'Ausbourg
Louise Bourgeois a régné
Le CVV débouté contre eBay
Un expert en antiquités au tribunal
1,5 million d'euros pour un dessus de table
Le marché de l'art contemporain au Sénat
Ventes à New York
Chasse aux faussaires
Ventes d'art contemporain à New York
Record pour des clichés de Richard Avedon
La succession Picasso sous tension
Les enchères à l'index
L’affaire Picasso a de beaux jours devant elle
Enchères 2010 en France
Une loi sur les ventes aux enchères
Un expert en antiquités condamné
Record pour une oeuvre d'art asiatique en France
La Chine en tête du tableau
Nouveau record pour une sculpture de Paul Gauguin
L’art italien au temps des convoitises
Main basse en série sur des œuvres d’art
L’hôtel de la Marine rebondit au Carrousel
Nouvelles règles pour les ventes aux enchères
Lucian Freud, chairs et âme
Un Conseil pour discipliner les ventes aux enchères
2011, année record pour le marché de l'art
Le droit de suite, une rente fondamentale
Les Beltracchi, faux amis de l’art
Grande arnaque et petits maîtres sur eBay
Christie’s s’échine
Art : les foires d’empoigne
Napoléon fait toujours fantasmer
L’avenir de l’hôtel de la marine scellé
Marché de l’art, enchères et en hausse
22/05/2014 : Les collections de Peggy Guggenheim
23/04/2019 : Incendie de Notre Dame : une catastrophe annoncée?
  
Plan du site | Contact | Partenariats | Infos légales Copyright ©2002-2011 Artcover