Rechercher sur ARTCOVER...
 
  
Dimanche 27 Septembre 2020
BIENVENUE
sur ARTCOVER.com le portail d'information du marché de l'art, en consultation totalement gratuite.

Pour vos achats et cadeaux culturels visitez notre boutique, partenaire de
boutiquesdemusees.fr


ARTEUM peut aussi réaliser votre site personnel. >>
LES SITES ARTCOVER

LES LIENS ARTCOVER
 
En bref
Chasse aux faussaires
Trafic.
Le ministère de la Culture a créé un groupe de travail pour enrayer la contrefaçon artistique.

<B>Chasse aux faussaires</B> Un appel a été lancé à Paris pour une mobilisation générale face à la contrefaçon artistique, qui a pris des proportions dramatiques ces dernières années dans l’indifférence générale. Les représentants des successions Picasso, Dalí, Maillol et Rodin et l’association des ayants droit chargés des œuvres de Giacometti, Le Corbusier, Charlotte Perriand, Jean-Michel Frank, Emilio Terry, avec le comité des galeries d’art, ont réclamé que la contrefaçon artistique soit combattue à l’égal de celle des marques. Premier signe d’espoir : la création, le 21 octobre, au sein du comité national anticontrefaçon, d’un groupe de travail sur l’art, voulu par le ministère de la Culture.

Art déco.
Le contraste est criant : l’information du public et la saisie de stocks de faux sacs Vuitton ou de montres Cartier, ainsi que l’adoption d’une loi en 2007, détonne avec l’absence d’efforts dans le domaine des arts. Chaque jour, des marchands et des maisons de ventes aux enchères proposent des faux. Dans certains domaines, comme l’Art déco, plus de la moitié des meubles ou objets circulant sur le marché sont faux. On ne compte plus les faux Dalí. Il y a deux ans, les enquêteurs de Gironde ont interpellé six personnes, dont une avocate bordelaise et un ébéniste ukrainien, saisissant une soixantaine d’imitations de grands noms des années 30. En janvier, deux hommes ont été condamnés à Grasse à plusieurs années de prison pour avoir écoulé des faux César par centaines.

Mais ces opérations restent exceptionnelles. La Direction générale chargée de la fraude (DGCCRF) a toujours refusé de s’occuper d’art. Les sociétés collectant les droits des artistes, telle l’ADAGP, renvoient aux titulaires des droits, alors que son statut lui confie la mission de défendre les «intérêts moraux des auteurs», et d’engager des procédures pour assurer «l’intérêt général» de la «protection et la défense des auteurs et des ayants droit». Le ministère de l’Intérieur a mis fin au bureau d’enquête spécialisé. La cour d’appel de Paris traîne des pieds. Bref, les trafiquants sont ravis.

L’Europe n’a jamais engagé d’action visant la contrefaçon artistique, et l’Unesco, garante de la convention internationale des droits d’auteur, n’a pas assuré de suivi sur le sujet. Le conseil international des musées non plus, bien que les musées se retrouvent souvent impliqués. Lundi prochain à Stuttgart doit s’ouvrir le procès d’un énorme trafic de faux Giacometti : 1 200 imitations grossières (Libération du 28 août 2009). Mais, dénonce la Fondation Giacometti, le procureur n’a pas retenu l’atteinte au droit d’auteur. En 2007, la Kunsthalle de Manheim avait présenté six Giacometti, tous faux, qu’elle a rendus au trafiquant sans engager aucune action.

Colloque.
Il y a trois semaines, le musée Rodin a fait saisir trois sculptures à Saint-Dié (Vosges), dans une exposition maintenue par le conservateur et le maire, alors que les pièces - prétendument de Rodin, Dalí ou Degas - avaient été dénoncées comme contrefaites. La semaine dernière, les ayants droit ont réuni un colloque franco-allemand avec des juristes et des éditeurs d’art. Mais il a dû se rabattre en catastrophe au musée Rodin, alors qu’il devait se tenir en Allemagne. Le directeur du LehmbruckMuseum de Duisbourg, Raimund Stecker, a tout annulé à la dernière minute, paniqué par un scandale entraînant, selon ses dires, des «soupçons contre des collègues». Le musée a en effet acheté un tableau de Heinrich Campedonk censé provenir d’un marchand disparu en 1992, Werner Joseph Jäger, qui s’est révélé être un faux. Deux petites-filles Jäger ont été incarcérées, soupçonnées d’un trafic de faux signés Ernst, Léger, Derain, Metzinger.

Nombre d’œuvres ont été diffusées par la maison de vente Lempertz, où un faux Campendonk a atteint le record de 2,9 millions d’euros, et un Pechstein près de 500 000 euros. Trois tableaux ont également été adjugés par Christie’s à Londres. Certificats d’experts à l’appui.

Vincent Noce - Libération du 2 novembre 2010

Vente des biens de Georges 1er
Helmut Newton
Prix record pour un tableau de Churchill
Succès pour l'art russe à Londres
Botero
Polémique : le Louvre à Abu Dhabi
Néfertiti
François Pinault et Venise suite...
Les 30 ans du Centre Pompidou
Préemption pour la première photographie connue
Kooning et Warhol
Enchères insolites et records
Réouverture du Musée Fabre
La cravate de Louis XVI
Oeufs de Fabergé
Costumes et accessoires à Drouot
Sésostris III, pas si pharaonique
Succès pour la vente Filipacchi
Record pour Picasso
Vermeer (1632-1675)
Peinture moderne et contemporaine au zénith
Records et divers
Bacon à prix record
Picasso et Van Gogh
Collection Pinault
Records à New York
Vente Vérité
Cézanne, Modigliani, Matisse, Klimt
Enchères à New York
Marché de l'art 2006
Vente Bruni Tedeschi
Sculpture en bronze et Hodler
Succès pour les ventes à Londres
Imbroglio autour du "pouce"
Ventes à New York : Gauguin, Picasso, Matisse
Art : secousses à New York
EBay rattrapé par les arnaques
Une étude de Seurat refait surface
Record pour la Magna Carta
La Chine n°3 du marché de l'art
Projets pour le marché de l'art
Les pistes pour relancer le marché de l'art
Nouveau record pour Monet
Bacon, Freud, Giacometti
Encore des records pour l'art contemporain
Héritage : la salade César
Marché de l'art
Enchères à New York
Une table peut en cacher une autre
Blanchiment, recel et statue grecque
Chine art discount
Bilan contrasté pour 2008
Disparition de Dina Vierny
Sesostris III
Enchères pour l’amour de l’art
Vente YSL-Bergé
Le marché de l'art entre enfer et purgatoire
Le Musée Picasso en rétention
La législation française doit revoir sa copie
Marché de l'art, vers un flou...artistique
Drouot, serré aux cols
Oeuvres d'Arp
Rembrandt
Record pour Riopelle à Toronto
Record pour Liu Xiaodong
La boutique de la Réunion des musées nationaux
Magritte
Record pour Bacon
Succès pour Jules Verne et records pour l'art précolombien
France : record mondial pour un flacon à parfum
Démission dans le milieu des enchères
Réflexions sur le marché de l'art
Changement de direction au Met
Nouveau scandale à Drouot
Record pour l'orfèvrerie d'Ausbourg
Louise Bourgeois a régné
Le CVV débouté contre eBay
Un expert en antiquités au tribunal
1,5 million d'euros pour un dessus de table
Le marché de l'art contemporain au Sénat
Ventes à New York
Chasse aux faussaires
Ventes d'art contemporain à New York
Record pour des clichés de Richard Avedon
La succession Picasso sous tension
Les enchères à l'index
L’affaire Picasso a de beaux jours devant elle
Enchères 2010 en France
Une loi sur les ventes aux enchères
Un expert en antiquités condamné
Record pour une oeuvre d'art asiatique en France
La Chine en tête du tableau
Nouveau record pour une sculpture de Paul Gauguin
L’art italien au temps des convoitises
Main basse en série sur des œuvres d’art
L’hôtel de la Marine rebondit au Carrousel
Nouvelles règles pour les ventes aux enchères
Lucian Freud, chairs et âme
Un Conseil pour discipliner les ventes aux enchères
2011, année record pour le marché de l'art
Le droit de suite, une rente fondamentale
Les Beltracchi, faux amis de l’art
Grande arnaque et petits maîtres sur eBay
Christie’s s’échine
Art : les foires d’empoigne
Napoléon fait toujours fantasmer
L’avenir de l’hôtel de la marine scellé
Marché de l’art, enchères et en hausse
22/05/2014 : Les collections de Peggy Guggenheim
23/04/2019 : Incendie de Notre Dame : une catastrophe annoncée?
  
Plan du site | Contact | Partenariats | Infos légales Copyright ©2002-2011 Artcover